Retrouvons le plaisir simple de donner

donner des objets

« Donner : céder, offrir gratuitement à quelqu’un quelque chose qu’on possédait ou qu’on a soi-même acheté à cet effet, lui en faire cadeau. » Définition du Larousse.

Plongés dans une société où rien n’est gratuit depuis des décennies, nous avons oublié le sens de ce mot : donner. En dehors des situations conventionnelles qui appellent (presque de façon obligatoire d’ailleurs) à faire un cadeau (anniversaire, mariage, crémaillère, etc.), on donne rarement, et encore moins à des inconnus. Pourquoi ? Parce que tout se monnaie, c’est ainsi.

Et pourtant… Plus que jamais, nous entrons dans une ère où donner retrouve tout son sens. Cela devient même nécessaire, voire urgent.

objets

C’est un fait : on a trop de tout. Nos placards dégorgent d’objets dont nous n’avons plus besoin : vêtements trop petits ou démodés, objets de décoration boudés, vaisselle dépareillée, livres qu’on ne lira jamais plus, meubles moches, électroménager en panne ou désuets, et j’en passe… Vous voyez où je veux en venir ?

Dans nos placards, c’est sûr et certain, un grand nombre d’objets qui nous sont totalement inutiles peuvent encore servir à d’autres. On les stocke dans le but de prendre le temps (un jour, peut-être, quand on n’aura que ça à faire – sauf qu’on a toujours mieux à faire…) de les photographier et de les vendre sur le Bon coin ou de les déballer lors d’une braderie, mais à laquelle on a la flemme de s’inscrire. Tout ça pour récolter quelques dizaines d’euros… Et ça, c’est le meilleur des scénarios. Dans le pire des cas, on balance tout ça à la déchetterie avec à peine une once de culpabilité. On est trop riche, en fait.

Aujourd’hui, je me réjouis de voir apparaitre, notamment grâce à internet, mais aussi dans les coeurs de villes, des endroits où l’on peut donner des objets facilement. Là où il y a encore quelques années, c’était un parcours du combattant pour se débarrasser de ses objets sans les jeter, aujourd’hui, les boutiques solidaires et ressourceries  fleurissent un peu partout. Et c’est tant mieux ! Déjà, c’est bon pour la planète, mais c’est bon aussi pour nous-même. Plus nous donnerons, plus nous pourrons bénéficier également des dons des autres. C’est un cercle vertueux, le choix va s’accroître. Quelque part, dans le placard d’une autre maison, il y a sûrement cet objet dont moi j’ai besoin…

Je mène cette réflexion car je suis en plein dans le sujet actuellement. J’ai décidé de faire un grand tri dans mes placards. Depuis quelques jours, je donne des tas d’objets par des canaux différents, et j’en retire d’immenses satisfactions : celle de fournir quelque chose d’utile à autrui, celle de participer à une alternative à l’économie de la consommation, celle de ne pas jeter…

Je souhaite donc partager avec vous mes bons plans pour donner des objets près de chez moi, c’est à dire à Tourcoing, dans la métropole lilloise.

Donner tout type d’objets

Pour tout type d’objets, sur internet, le site donnons.org permet en quelques secondes avec son téléphone, de photographier et de mettre en ligne nos dons. Et tous les objets que j’y ai mis depuis hier sont partis dans la journée. Un message, un coup de fil, un rendez-vous, et hop. Les gens passent, prennent, sont contents, et ça débarrasse ! Les associations sont à l’affut de nos offres. Ce matin, une association est passée chercher des cartons de jouets, vêtements, doudous et matériel de bureau neuf.

Donner des livres

Pour les livres, j’ai découvert la librairie solidaire du Sart, située dans la galerie commerciale d’Auchan Roncq. J’ai déposé deux cartons de livres dans leur benne blanche, et me suis aperçue qu’ils avaient un grand choix de bouquins, même récents, à 2€. J’y retournerai pour en acheter, c’est sûr !

Donner des meubles

Pour les meubles, la ressourcerie Le grenier d’Envie à Seclin est une excellente alternative à Emmaus. Ils acceptent tout, et vendent vraiment à bas prix.

Donner de l’électroménager

Issu de le même filiale, Envie à Tourcoing est un magasin d’électroménager d’occasion. Ils récupèrent l’électroménager, même cassé, et le réparent ou le reconditionnent : machines  laver, laves vaisselles, frigos… Nous sommes tout autant donneurs qu’acheteurs chez eux. Récemment, je leur ai donné ma vieille machine à laver et en ai acheté une chez eux pour 160€, de marque Brandt, garantie 1 an.

On a aussi le droit de vendre !

Attention, je ne dis pas qu’il faut tout donner. Il faut que ces dons d’objets ne vous privent pas, il doit s’agir d’objets pour lesquels vous n’avez aucun affect, qui n’ont pas une grande valeur et qui vous encombrent. Certains objets méritent biensûr d’être vendus afin que vous puissiez en retirer une petite contrepartie en échange de leur séparation. Et pour ça, il y a le Bon Coin, Vinted ou les Trocs. Le marché de vente de biens d’occasion a le vent en poupe. J’y reviendrai peut-être dans  un autre post.

Et vous, quelles sont vos bonnes adresses pour donner ?

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s