A-t-on toujours besoin de décaper un meuble avant relooking ?

Lorsque l’on souhaite se lancer dans la rénovation d’un meuble ancien, on s’interroge souvent sur la façon de commencer ce projet, et le mot qui fait peur c’est : décapage. Il faut décaper, dit-on. « Ah, au secours, comment vais-je faire ? », vous vous dîtes à juste titre. J’ai une bonne nouvelle pour vous : vous n’avez pas systématiquement à passer par la case décapage pour donner un coup de jeunes à vos meubles.

Voici quelques questions à se poser, pour savoir s’il convient de décaper votre meuble, ou pas :

  • Quel aspect souhaitez-vous donner à votre vieux meuble ?

Si vous souhaitez revenir à un aspect bois brut, une céruse (laissant apparaitre le veinage du bois, surtout le chêne), ou une lasure, il faudra passer par la case décapage. Mais attention, ces techniques ne sont valables que pour les bois massifs.

Si au contraire, vous souhaitez juste le repeindre dans une couleur plus actuelle ou le patiner par un effet chaulé, à l’éponge, à la bougie… inutile de décaper. Un bon dégraissage suivi d’un léger égrenage suffira.

  • De quel bois est-il fait ?

Bois massif, contreplaqué ou aggloméré ? Pour le savoir, observez votre meuble à l’intérieur des portes ou des tiroirs, sur les chants. Si vous constatez plusieurs couches de bois, comme un millefeuille, il n’est pas en bois massif. S’il s’y trouve une sous-couche constituée de petits copeaux de bois collés, c’est de l’aggloméré. Compte tenu du temps que vous passerez sur le décapage, ne valent le coup d’être décapés que les meubles en bois massif. Pour les autres, il existe desméthodes de rénovation rapide et à moindre frais, telles que les sous-couches tous supports ou primaires d’accroche. Plusieurs marques en commercialisent.

  • Qu’est-ce qui recouvre le bois ?

Une cire, une peinture, un vernis ? La technique de préparation ne sera pas la même en fonction de ces trois cas. Cas n°1, la cire : un décirage ou au minimum un gros dégraissage est indispensable pour permettre à la surface d’accueillir une nouvelle peinture. Cas n°2 et 3, les anciennes peintures et vernis, s’ils ne sont pas écaillés, peuvent parfaitement être recouverts sans décapage, à condition d’être bien nettoyés et dégraissés. Ils devront ensuite être recouvert avec des peintures spécifiques sans décapage.

Pour savoir si votre meuble est ciré ou verni, passez un morceau de papier de verre sur un coin de votre meuble. Si le papier s’incrasse immédiatement, il est ciré. Inutile d’insister, le ponçage vous porendra des heures et vous utiliserez des tonnes de papier abrasif. Dans ce cas, utilisez un décireur.

Vous l’aurez compris, le nettoyage / dégraissage constitue souvent la seule préparation sur des supports peints et vernis, sans avoir besoin de décaper.

Voici pour illustrer mes propos mon dernier chantier en cours : la rénovation d’une paire de fauteuils Louis XVI.

Les voici avant, tels que je les ai récupérés.

dav

Ils ont été démontés, et voici le travail de nettoyage en cours. Impressionnant, non ?

nettoyage d'un fauteuil, avant/après

nettoyage des boiseries en cours

J’ai effectué mon nettoyage à l’aide du nettoyant surpuissant Mauler, mais le nettoyant spécial meubles avant relooking de Camaelle fonctionne tout aussi bien.

Une fois bien nettoyés, ces fauteuils très travaillés (donc quasi impossibles à décaper) peuvent être repeints directement. C’est tout de même bien pratique !

Je vous montrerai prochainement le résultat terminé.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s